Ceux qui endurent : parlant des victoires et échecs

Nous parlons souvent du pouvoir de la pensée négative, et de l’importance d’éviter les croyances limitantes.

Rappelez-vous les moments où vous vous étiez débordé de confiance et d’assurance. Vous avez envisagé la victoire, et n’oublie pas, cette certitude que le résultat souhaité était à portée de main.


Permettez ces moments, ces petites victoires, pour satisfaire la voix interne qui mets à question votre sentiment interne de valeur.


J’adore souvenir les bons vieux temps.

Redoutant ces moments qui viennent, inévitablement, où vous vous trouvez planté avec la tête première dans la boue.


Vous avez du mal à respiré, s’agrippant à l’air, avec un mélange de boue et sueur sur votre front… toute en essayant de reprendre votre équilibre. Les larmes qui coulent, la douleur est brûlante, et le sentiment d’être écraser vous envahit.


Nous permettons ces moments, ces petites pertes, pour satisfaire la voix qui mets à question votre sentiment interne de valeur.


Sans réaliser…

Que nos succès et nos échecs sont tous les deux diminué pour satisfaire une voix interne qui, d'abord, n’avez jamais mérité notre attention.


Personnes n'apprécie d’échoué… et c’est tout le monde qui calcule leur sens de valeur de soi dès leurs accomplissements… n’est-ce pas ?

Peut-être.


Pourtant, vous vous prépare a être déçus si vous vous utilise l’externe pour valider votre sens de valeur de soi.


La vie implique les succès et l’échec.