La fausseté du rôle parental de référence

Updated: Feb 12

Je considère le rôle parentale comme un sport hélicoïdal.


C’est quoi les sports hélicoïdaux ?


Le genre de sport où le progrès est selon l’individu. Les sports hélicoïdaux donnes une plate-forme où chaque participant peut chercher à créer de nouveau une relation avec soi; en prenant les souffrances et les risques, chacun à ça propre degré, pour achever les buts personnels*.

Selon moi, vous êtes en train de décrivez les sports traditionnels.


Pas vraiment. Puisque les sports hélicoïdaux dé-souligne les contre-rails, les règles et aussi les contraintes programmés dans les sports traditionnels*. En autre mots, les sports hélicoïdaux sont libres des micro-gestions des experts.

Dans les sports hélicoïdaux, le concept de la prédestination n’est pas pertinent*. L’accent est mis sur l’apprentissage, l’itération et le progrès, comme cela s’est défini par vous même.

Il y a des règles pour être bon parent, j’ai lu à leur sujet.

Vous pouvez lire tous les livres et vous inscrire à tous les séminaires. Pourtant, ça ne va pas prendre longtemps pour réaliser qu’un enfant n’est jamais comme un autre. Il n’existe pas une carte fiable qui va vous communiquez tous ce que vous avez besoin de savoir pour élever votre enfant pour qu’ils/elles deviennent bien équilibrés et équipés pour la vie, ce qui est pourquoi l’anecdote du sport hélicoïdal marche si bien.

L’éducation moderne a renforcé un notion de la centralisation et la standardisation des enfants, tout en diminuant élever les enfants à une sommaire des hypothèses construit sur des moyennes*. Ce qui laisse une marge d’erreur assez grande si nous pensons sur comment nous relions l’individualité de nos enfants à un benchmark abstrait.

C’est quoi qui est si mal si nous voulons que le développement de nos enfants s’aligne avec le benchmark ?


Alors, tous les théories pédagogiques sont basées sur les “théories des étapes” de la développement humaine*. Tout les théories des étapes fait référence aux enfants avec les moyennes. Il n’y a pas un enfant qui est représenté pas la moyenne du benchmark.


Cet benchmark représente une amalgamation des buts individuels, les succès personnels et aussi les défis, tous réduits en une mesure quantitative singulier. Beaucoup des nuances et individuation sont perdu dans une représentation moyenne. Ce qui crée beaucoup des problèmatiques en terme de notre compréhension de la croissance et le développement d’une humain.