Les narrations pour les jeunes : leçons de vie ou divertissement ?

Updated: Feb 12

Saviez-vous votre histoire à vous ?

Au vingtième siècle, les écoles publiques obligatoire sont éloignées de l’apprentissage de l’histoire et on proposer ce qu’on appel les études sociales.


En 1918, l’association de l’education nationale (NEA) a soulignée que l’objectif de l’éducation était la formation dans les comportements désirés, la santé et les vocations. C’était une transition intentionnelle, un écart des critères de l’education d’auparavant, ce qui était la développement de caractère, la développement mental et l’entrainment de la pensée critique. Ils sont dit que nous devons focaliser sur les besoins de notre future économique collective et n’ont pas vu la valeur de la partage d’histoire; ni la considération du passé en quelconque.


L’impact de cette transition ? L’association de la santé mental de canada nous indiques que le suicide est la deuxième cause de mort des étudiants entre les ages de 15-24. Les jeunes ne sont pas équipées pour maitriser les pressions et les expériences dur dans la vie. Il en a des jeunes qui dégage, mais il en a ceux qui n’ont pas cette force. Certes, nous avons les événements mondiales controversées, les politiques, les guerres et la pauvreté, cela présentes des opportunités à expliquer aux enfants, d’un angle objectif, tous ce que nous pouvons trouver dans la vie. Mais au lieu de les renseigner, nous aimons l’idée de protéger nos enfants, pensant qu’ils sont trop fragile mentalement pour y comprendre. Donc, nous commençons où?

La meilleure façon de commencer est avec les histoires. Les fables et les folkloriques. Partage les histoires des héros qui ont tombés pour remonter, qui ont souffert mais après on triompher. Donne à vos enfants une chance de faire l’expérience d’affrontement au travers les histoires, pour qu’ils peuvent demander leurs questions et construire une langage courante autour non seulement la souffrance, le chagrin, et la tristesse mais aussi autours la courage, la vaillance et l’intégrité. Les histoires nous aides à construire un pont entre la nature de soi, qui est encore inconnu et apart de nous même comme enfant, avec notre société partagé et construit avec ces autres personnages, qui ont des natures différentes de la notre.


Apprenez-vous votre histoire familiale. Lire plus de fictions. Préférablement les fables et folkloriques qui étaient écrits au 19ième siècles ou auparavant. La littérature pour la jeunesse ont seulement récemment devenu vide de la vrais lutte humaine dans la vingtième et vingt et unième siècle. Les fables et les folkloriques nous donnes l’espace pour créer un fondation pour le développement de caractère. Les fables et folkloriques culturelles sont des vrais histoires. Quelques exemples qui monte à l’esprit sont les mythologies grecques, les folkloriques africains; Hansel et Gretel avec la petite chaperon rouge. Je les ai lu comme adulte et je suis encore très prudentes près des forêts quand le soleil rabaisse. C’est l’effet dont vous chercher. Chaque culture a leurs propre fables et folkloriques donc nous vous limiter pas. Ces genres d’histoire vont vous aider à developper la caractère de vos enfants, renforcer leurs sens mental et leurs donner un fondation ou vous pouvez cultiver leurs intelligence émotionnelle.


Pour les enfants, les narrations donnes une expérience différent que pour les adultes. Les enfants sont immerser dans les narratifs et ils se mets complètement dans l’expérience, la drame et les emotions des caractères. En racontant les histoires, vous vous donnes un environnement sécuriser où vous pouvez donner des cadre, une langage courante, et des réponses appropriées liées aux emotions que ces histoires suscite dans vos enfants, prenant en main l’objectivité d’un caractère fictif. Les narrations vous donne la chance d’avancer le développement de caractère et de l’esprit de vos enfants tout en nourrissante leurs quotient ém