Les nouveaux débuts - embrassez l’inconnu

Updated: Feb 12

Quels sont tels de vos rites de lecture ?


En tant que lectrice passionnée, je mets beaucoup de pression sur la première ligne. Je prêt attention aux mots, la structure et la composition.


Vous demandez, pourquoi ?


En tant qu’écrivaine, je comprends que les débuts, même s’ils sont négligés inconsciemment, sont encore attribués la rôle d’ancre psychologique. N’importe la manière que l’histoire déroule, les débuts sert comme point de référence qui informent les impressions et les jugements qui s’établissent, toute en lisants les pages.

Quand une histoire termine, vous allez sentir bien, car vous avez anticipé la fin et c’est déroulé comme prévu, ou vous allez sentir enrager à la tournure inattendue des événements.


Ou, peut-être, vous êtes celles des gens - ces âmes qui finissent une lecture et sens rien. Si vous êtes cette personne, nous devons être présentés.


C’est quoi le rapport avec l’inconnu ?


Eh bien, parce que cela forme le portrait des comportements en chacun de nous. Un comportement qui est l’opposé de l’embrassement de l’inconnu.


Nous avons la tendance d’aborder toute nouveauté avec les prédictions et les hypothèses de comment ça va terminé. Nous sommes toujours dans un état d’expectation et d’anticipation.


Ce qui enlève toute joie dans l’inconnu. Ou, peut-être, pour quelques entre vous, la stresse et l'anxiété de ne pas savoir.


La drôle de vérité est, que peu importe combien de fois que nos prédictions s’avèrent vraies, le déroulement des évènements n’ont rien à faire avec nous qui avons prédis.