Search
  • Rachelle Innocent

Remplir votre tasse : Une leçon d’auto-compassion

Beaucoup entre nous a du mal a rester seule.

Sans les voix de nos familles, amies, collègues, ou même nos voisins, la seule voix qui restes est la notre.

La manière dont quelqu’un communique avec soi dit beaucoup. Il y a beaucoup de personne dans ce monde qui sont sympa et patiente avec les autres, néanmoins ils sont bref et auto-critique avec eux mêmes. C’est une étrange déconnexion. Nous vivons dans une société où les manières comptent, la gentillesse compte et nous n’hésitons pas à nous montrer à la hauteur. Mais est-ce-que nous le faisons réellement ?


C’est quoi qui vous faites demander cette question ?


Je mets en question la dissonance. Si vous êtes la première à aider quand quelqu’un fait une erreur, pourtant vous vous battes pendant la restes de la semaine si vous faites vous même une erreur - quelqu’un pourrais dire que votre sympathie c’est fallacieux. Plus précis, un prétexte. Vous offrez des belles paroles parce que c’est comme cela que vous avez été socialisé. Si vous ne pouvez pas vous vous montrez la même degré de gentillesse et d’empathie, vous devez vous dire la vérité - que vos comportements avec les autres n’est pas une véritable reflet de qui vous êtes vraiment.


Qu’est-ce que vous voulez dire en disant une reflet de qui je suis vraiment?


Les comportements qui s’alignent avec qui vous êtes dans tous votre authenticité. Les masques et personnages écartés.

La manière dont vous vous parle, quand personnes est là ou prêtes attention, offrez une vrais reflet sur qui vous êtes.


Il y a un adage qui dit, “Vous ne pouvez pas offrez d’une tasse vide.”


Sage et philosophe, nous voyons que c’est vrais. Nous pouvons mêmes faire des testes. Alors, vous voyez quelqu’un qui est en train de mourrir de soif. Vous les offres de l’eau avec une grande sourire sur votre visage. Sauf, cette personne est très déshydratée et votre belle sourire comptes pour rien, elle a vraiment besoin d’eau. “Pourtant, je n’ai pas vraiment d’eau pour vous. Je voyez que vous étiez très soif et ça fait du bien à vous offrir.” Signe le silence choqué. L’étrangère vous regardez, prenant compte de votre bizarre, grande, sourire en plastique sur votre visage gelée en disant lentement, “Alors, merci… pour rien.”


Alors que ceux autour de vous pourraient être moins que susceptibles de remarquer la fausseté entrelacée tout au long de vos interactions - vous vous le savez. Vous êtes très conscient des degrés de séparation qui existent entre le soi qui se présentent dans les espaces publiques et qui vous êtes quand vous êtes derrière les portes fermer.


Vous ne croyez pas être dure et critique avec ce que vous êtes en train de dire ?

“L’honnêteté peut sentir dure et critique quand cela vous force à vous regarder dans le miroir - vraiment, regardez-vous.


La seule personne qui est une constante garantie dans votre vie c’est vous.


Vous pouvez choisir d’être votre véritable ami et votre plus cher allié. Cela signifie décider que vous valez la gentillesse et la civilité que vous démontrez à ceux qui vous entourent.


La compassion commence avec vous, pas avec les gens autour de vous. Si vous faites preuve de compréhension et de patience avec un ami ou un collègue, créez de l’espace et de la tolérance avec vous-même lorsque vous avez l’impression de ne pas être à la hauteur. Apprenez à être amis avec vous-même et tenez-vous responsables du ton que vous prenez avec vous-même et des mots que vous utilisez lorsque vous traversez des situations difficiles.


La vérité est que la compassion commence par soi-même. Elle commence pas les premiers mots que vous vous dites à vous-même quand vous vous réveillez le matin. La façon dont vous vous réconfortes quand vous avez eux une mauvaises journée, ou la façon dont vous vous encouragez quand la vie ressemble à une lutte. Sois votre propre allie, sois gentil ave vous-même quand personne ne regarde.


Bien que je ne me sente pas bien dans ma peau, je sais que j’aime les gens autour de moi. Je travaille fort pour les aimer comment ils méritent.


Bien. L’amour commence avec soi. Vos défauts et tout, de bout en bout.


Apprenez à vous aimer, pour que l’amour que vous offrez aux autres et plus qu’une théâtre.


Vous pouvez sourire à une étrangère, mais vous vous avez négligez à vous regarder dans le miroir pendant toute la semaine.

Si votre tasse est vide, il n’y a aucun moyen que vous puissiez mettre une goutte d’eau dans l’une des tasses des personnes autour de vous.

3 views

2018-2020 by Project Purpose Incorporated ©

  • Instagram Handle